Portrait d'Etienne AUVILLAIN | Directeur général de Cegos Swiss

Découvrez le portrait membre CCI France Suisse du mois consacré à Etienne Auvillain, Directeur général de Cegos Swiss

Directeur général de Cegos Swiss, filiale suisse du Groupe Cegos, acteur mondial de la formation professionnelle continue, Etienne Auvillain met l’authenticité, l’humour et la bienveillance au service de la formation, qui contribue au développement personnel et au développement de l’humain, de ceux et celles qui en sont les acteurs.

  • BE : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

Etienne Auvillain fait de son diplôme d’école de commerce à Lille le sésame qui lui ouvre les portes d’un parcours professionnel d’abord placé sous le signe de l’informatique, du web et de l’innovation en mode start-up. De chargé de marketing et communication à Bruxelles, il devient responsable du lancement de la filiale suisse d’une start-up pionnière dans la géolocalisation de loisirs et de sorties à Genève. Si l’immaturité du marché et le manque de moyens mettent fin à l’aventure, Etienne Auvillain s’attache par la suite à être le « M. Communication » d’une start-up organisée en place de marché d’applicatifs, développés en open source.

Son expérience en informatique et son bilinguisme français-anglais sont les cartes maîtresses qui l’amènent à intégrer une agence de conseil en formation, basée à Paris. Responsable du développement de l’activité e-learning, du contenu à l’animation des formations en marketing stratégique, il devient formateur à distance puis formateur en salle et fait du monde de la formation « son Wonderland », qui révèle ses raisons d’être : former, mettre en perspective et transmettre.

En 2008, désormais aligné avec l’univers qui l’anime, Etienne Auvillain répond à l’appel des montagnes suisses et du dynamisme économique et transforme en essai gagnant son expérience terrain de gestion des grands groupes à international et de celle de formateur, qui sait provoquer l’intérêt et l’engouement, en devenant responsable grands comptes de la filiale suisse du Groupe Cegos, acteur mondial de la formation professionnelle continue. L’offre de formation se décline de la formation en ligne (e-learning) à la formation mixte (blended learning) et couvre tous les domaines du management, du leadership, de la gestion du changement à la communication…

Au contact des passionnés que sont les professionnels de la formation, il bénéficie lui-même du cercle vertueux de la formation : s’enrichir et œuvrer pour le développement personnel de chacun. Nommé directeur général de Cegos Swiss en 2012, il dirige son équipe pour la faire grandir et agit pour que la formation signifie tout autant l’acquisition de compétences que l’investissement dans l’humain.

  • INSPIRE : ceux et celles qui vous ont inspiré, ce qui vous passionne

S’imprégnant des talks et des conférences de Gary Vaynerchuk, entrepreneur américain à la tête d’agences numériques, Etienne Auvillain prône l’authenticité, l’une de ses qualités, comme vecteur de développement personnel et managérial : reconnaître ses erreurs ou sa méconnaissance, connaître le pourquoi de son travail et s’en guider.

Musicien lui-même, Etienne Auvillain voit en David Bowie l’artiste qui n’a eu de cesse de réinventer et en Alexandre Astier (compositeur, organiste, féru d’astronomie, réalisateur de la série et du film Kaamelot), sa formidable capacité de passeur, à mettre l’humour au service de la transmission.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez transmettre ou continuer ici ou ailleurs

Fort d’une équipe de douze chefs de projets et consultants, Etienne Auvillain peut se réjouir d’avoir remporté plusieurs contrats de formation ambitieux avec des multinationales ou grands groupes suisses (Nestlé, Givaudan, Rolex, JTI…), face à la concurrence d’autres acteurs mondiaux de la formation, américains ou européens.

Son équipe et lui-même ont su répondre à la double problématique de leurs clients qui attendent d’une entreprise de formation de pouvoir bénéficier d’une proximité locale, gage de réactivité, et du déploiement d’une stratégie internationale de formation, capable de concevoir sur mesure des parcours de formation dédiés aux besoins et aux enjeux spécifiques de leurs filiales.

La persévérance et la confiance sont les clés dont Etienne Auvillain a su faire preuve pour créer ces partenariats de formation, en s’appuyant sur l’expertise des formateurs et l’innovation des méthodes et supports de formation, en particulier en contexte de crise sanitaire obligeant employeurs et collaborateurs à revoir leurs processus de travail.

Télétravail et gestion du changement qu’il a dû lui-même appréhender avec ses équipes, Etienne Auvillain a néanmoins su répondre aux besoins d’un nombre plus important de clients qui, eux, n’étaient pas préparés à la gestion à distance, à la formation en 100% digital. Or, il ne s’agit pas seulement de changer de support, de passer du 70% présentiel - 30% digital au 100% digital mais bien d’adapter les méthodes d’apprentissage au support afin que les apprenants soient des acteurs de leur formation par des activités interactives et participatives, par un apprentissage multimodal (notamment par le biais de communautés d’apprentissage), ce que Cegos avait déjà développé sous la forme d’ateliers et classes virtuelles.


Carte ID « moitié-moitié » :  

  • votre année & lieu de naissance : 1973 - Paris

  • votre premier travail : chargé de communication pour un groupe informatique à Bruxelles

  • votre fonction aujourd’hui : Directeur général de Cegos Swiss, filiale du Groupe Cegos

  • vos passions : la musique : la jouer, l’écouter, écrire sur la musique et la partager.

    La montagne, été comme hiver, en spectateur ou en randonneur. Le stand-up américain, en particulier le très talentueux humoriste et comédien de stand-up, Jerry Seinfeld.

  • votre devise (sans s’aider de Google !) : « Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple ». Jacques Prévert

  • quel objet avez-vous toujours sur vous (ou dans votre sac) ? : mon téléphone.

  • le meilleur conseil que l’on vous ait donné ? « N’oublie pas de sourire. »

  • quel est le symbole (ou marque iconique) français … suisse ? : René Goscinny pour la France ; Roger Federer pour la Suisse.

  • la meilleure expression (suisse ou française) : « Ça joue ! »

  • question bonus :

    Atout de la Suisse en matière de formation ?

    Le multilinguisme suisse. Les Suisses ont l’habitude d’être confrontés à la différence culturelle et ce, même entre régions très proches géographiquement parlant, cela leur donne une plus grande ouverture et plus de dispositions à l’apprentissage.

    Atout de la France en matière de formation ?

    Le budget formation. En France, les entreprises doivent consacrer une partie de leur budget à la formation de leurs collaborateurs. Un pourcentage de la masse salariale est obligatoirement consacré à la formation, ce qui permet de pouvoir se former tout au long de son parcours professionnel.


Portrait rédigé par Marie-Anne Fourot { HY-PHEN } - https://hy-phen.ch/nos-realisations/publications/ - contact@hy-phen.ch