Portraits

Portrait de Gunther LEPOUTRE - Fondateur et directeur de Forge & Design

Animé par l’amour du beau, Gunther Lepoutre est non seulement fondateur et directeur de Forge & Design, mais aussi l’artisan d’ouvrages décoratifs à chaque fois plus complexes et plus grandioses, alliant innovation et expression d’une poésie sans cesse renouvelée …

  • BE : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

Du Nord de la France où il a grandi, Gunther Lepoutre en garde un accent savoureux révélé par certaines expressions locales et une vision entrepreneuriale transmis par un père actif en politique et une mère entrepreneure elle-même. Agir selon ses convictions et ses passions, au-delà des choix financiers, et s’en donner les moyens : tel est le crédo de Gunther Lepoutre.

Passionné par les chevaux, Gunther débute sa carrière en suivant un apprentissage de 5 ans pour devenir maréchal-ferrant. En découvrant la magie de la forge, il se  passionne alors pour les arts décoratifs (en particulier pour l’Art Nouveau et l’Art déco). Fort de cet engouement grandissant, il décide de se former au métier de serrurier ferronnier d’art, auprès des compagnons du devoir, durant 3 ans. Lors de cet apprentissage en alternance, auprès des Métalliers Champenois, entreprise labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, il a l’occasion de travailler sur des ouvrages d’arts prestigieux à Versailles, au Louvre ou encore à l’hôtel Georges V.

Légataire de « l’art de faire du beau », il souhaite alors s’orienter vers une interprétation plus créative et plus sculpturale de son métier. Il apprend à maitriser d’autres techniques plus modernes, le travail de l’inox ou la coloration à la flamme… auprès de l’artiste ferronnier Terrence Clark. Complétant son savoir-faire sur les ouvrages d’art, il travaille sur le Queen Mary II, par la pose d’un magistral bas-relief en laiton de 7 m².  En 2004, à l’âge de 28 ans, il fonde Forge & Design pour proposer des ouvrages décoratifs modernes. Inspiré par son époque, il se veut en adéquation avec l’architecture actuelle et à venir.

De ses matériaux de prédilection que sont le bronze, le fer et l’inox martelé, Gunther Lepoutre conçoit ses ouvrages - de ceux du quotidien aux plus spectaculaires - afin qu’ils racontent une histoire, qu’ils dégagent de l’émotion. Il nourrit sa passion du beau dans chacun des escaliers qu’il aime à réaliser. Il vit son métier avec poésie, à l’instar des autres artisans d’art que sont le luthier, le verrier, l’ébéniste … et partage avec ses équipes le plaisir de faire plaisir, par des ouvrages uniques et sur-mesure.

  • INSPIRE : ceux et celles qui vous ont inspiré, ce qui vous passionne

Bien que ne se connaissant aucune obédience, ni à un courant, ni à un mentor, Gunther Lepoutre puise son inspiration dans sa passion, dans son époque. Il aime les arts premiers et l’architecture du 20ème siècle (dadaïsme, cubisme, Bauhaus surréalisme, art nouveau …), applaudit le travail de figures de l’architecture contemporaine : Jean Nouvel, Rudy Ricciotti ou Frank Gehry (Musée Guggenheim de Bilbao, Fondation Louis Vuitton).

Pour autant, s’il loue la capacité visionnaire d’entrepreneurs tels Steve Jobs et Elon Musk, Gunther Lepoutre voue une véritable admiration aux artisans d’art qui brillent par leur humilité et leur pouvoir créatif, ceux qui comme lui, ont le courage de faire vivre leurs passions. Ces artistes du quotidien, ce sont aussi ses collaborateurs. Eux qui tissent un lien affectif avec chacun de leurs ouvrages et les livrent avec cœur à leurs commanditaires.

Confiance et exigence sont les deux qualités constitutives de la matrice de Forge & Design, elle qui fournit le support et la structure, qui aide à créer et à grandir, mais qui invite chacun des collaborateurs à participer aux projets, à travailler ensemble selon leurs spécialités. L’esprit de corps est tel qu’il perdure sur les terrains de sport en dehors de l’entreprise …

La qualité de la relation de Gunther Lepoutre avec ses équipes est primordiale. Elle lui permet de réaliser des ouvrages ambitieux. Pour Gunther, il s’agit d’un travail de scénariste : faire les bons cadrages et révéler les éléments dans le bon tempo.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez transmettre ou continuer ici ou ailleurs

Alliant poésie des matériaux et conception numérique, les deux bureaux de Forge & Design France et Suisse travaillent en symbiose pour fabriquer et distribuer leur production en Suisse, en France et à l’international (aux États-Unis, aux Caraïbes, en Angleterre etc.).

Atelier de serrurerie fine et de ferronnerie d'art, Forge & Design a obtenu la prestigieuse certification ministérielle d'Entreprise du Patrimoine Vivant. Sa clientèle ne s’y trompe d’ailleurs pas : elle est constituée à 60% de clients fortunés qui lui confient la réalisation d’ouvrages aux matériaux nobles, et qui financent la recherche et le développement, et à 40% de clients qui souhaitent des pièces décoratives plus courantes (escaliers, rampes, portails, marquises, etc.).

Fondateur et directeur de Forge & Design, Gunther Lepoutre n’a de cesse de vouloir répondre au même postulat : « comment évoluer dans les métiers d’art et rendre la technologie poétique ? ».

Effectuant le parallèle avec les évolutions passées et l’horlogerie, l'art de la main a la capacité de se réinventer en conservant son identité. L’horlogerie coexiste avec la montre connectée. « Les clients ont parfaitement compris la différence et achètent des produits offrant des choses différentes. Tant qu'il y aura de la créativité, nos métiers auront du sens. »

Gunther Lepoutre voit dans la conception 3D et dans la production numérique l’avenir des métiers d’art. Comme pour les montres, Forge & Design œuvre à voir ce qu’il y a de beau dans la technologie et dans l’avenir.


Carte ID « moitié-moitié » :  

  • votreannée & lieu de naissance : 1976 – Saint Saulve (Nord de la France)
  • votre premier travail : stagiaire cavalier à Rambouillet
  • votre fonction aujourd’hui : directeur de Forge & Design (en France et en Suisse)
  • vos passions : je suis passionné par mes passions … Pour faire simple : les arts !
  • votre devise (sans s’aider de Google !) : « Ce n'est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est le chemin. » Sören Kierkegaard
  • quel objet avez-vous toujours sur vous (ou dans votre sac) ? : je n’ai pas d’attachement aux objets, je suis admiratif face au savoir-faire qui a fait l’objet mais pas par rapport au matériel de l’objet. Je me réinvente. Aimer un objet serait faire un arrêt sur image et je n’ai pas envie de me fixer.
  • votre jardin secret (lieu de prédilection) en France ou en Suisse : des lieux m’ont marqué voire « bluffé », mais je ne les considère pas comme des sanctuaires. Il s’agit de Gruyère en Suisse pour son musée Giger et le Vitra Muséum et Rodez en France, pour le musée de Pierre Soulages, artiste peintre.
  • quel est le symbole (ou marque iconique) français … suisse ? : pour moi, le symbole suisse est leur capacité à négocier et à se mettre d’accord, cela permet d’avancer. Pour la France, ce serait la poésie des métiers d’art, cela permet de rêver. C’est plutôt complémentaire !
  • la meilleure expression (suisse ou française) : « Tout de bon » à prononcer avec l’accent suisse ! Et « je te dis quoi ? » du Nord de la France ! C’est deux belles promesses !
  • question bonus :si vous étiez une œuvre d’art suisse ? française ? ? l’œuvre du Corbusier, pour son rôle de réformateur de l’architecture. Et Jean Tinguely, pour la collaboration avec sa partenaire de vie, Niki de Saint Phalle. C’est une belle histoire au-delà de l’œuvre …
    J’ai appelé ma fille Niki pour l’encourager à faire ses propres choix dans la vie.

Portrait rédigé par Marie-Anne Fourot { HY-PHEN } - www.hy-phen.ch - contact(@)hy-phen.ch

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

ASPECTS N°1 | 2019 : "Donner du sens"