Portrait de Vincent Pignon | Directeur général de Wecan Group SA

Découvrez le portrait membre CCI France Suisse du mois consacré à Vincent Pignon, Directeur général de Wecan Group SA.

Directeur général de Wecan Group SA, directeur de programme du cycle certifiant en « Stratégie Blockchain » pour le groupe CREA, Vincent Pignon conjugue ténacité et passion au service de l’enseignement, de la recherche et de l’entrepreneuriat, appliqué à la technologie de la blockchain.

  • BE : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

Titulaire d’un bachelor en computer science et d’un double master en entrepreneuriat et en recherche, Vincent Pignon relève la gageure de mener de front son doctorat en parallèle de son activité professionnelle, au sein d’un cabinet de conseil en stratégie. Docteur ès Sciences de gestion de l’école doctorale EOS (Economie, Organisations, Société) à Paris, il fut également chercheur à l’Université d’Oxford et à l'Université de Californie à Los Angeles, ce qui ne l’empêcha pas de créer deux start-ups !

L’homme est pluriel : chercheur, enseignant et entrepreneur. Il développe et entretient le cercle vertueux qui le mène de la recherche, à l’enseignement et à la pratique : apprendre, comprendre, transmettre et créer de la valeur.

Son profil académique l’amène à conduire de nombreux travaux de recherches et publications sur le corporate finance, le crowdfunding, la blockchain et l’évolution du monde financier avec les technologies : FinTech et RegTech.

Enseignant, ayant à cœur de transmettre pour continuer lui-même à apprendre, professeur à la Haute Ecole de Gestion de Genève, il co-créa un programme de formation, novateur et unique, le CAS en création d’entreprise et entrepreneuriat.

Conseiller blockchain pour l’Etat de Genève pendant trois ans, il démontra l’impact de la technologie de la blockchain sur l’activité des acteurs économiques locaux.

Après une levée de fonds de 2 millions de francs conclue en 2019, Wecan Group SA, dont il est le directeur général, regroupe aujourd’hui quinze collaborateurs au sein de quatre entités, présentes en Suisse et au Luxembourg, dont le but est d’imaginer et de développer des joint-ventures blockchain avec des partenaires stratégiques.

  • INSPIRE : ceux et celles qui vous ont inspiré, ce qui vous passionne

Vincent Pignon fait sienne la devise de ses deux maitres de doctorat, Philippe Dessertine et Alain Jeunemaître : « créer et transmettre ».

Telle est sa mission de vie : imaginer, concevoir et entreprendre mais aussi enseigner et transmettre, en tant que jeune père de famille, en tant que formateur. S’il admet volontiers que la finalité importe moins que le chemin parcouru pour y parvenir, l’obtention d’un diplôme ou la performance d’une compétition ironman par exemple, il n’en demeure pas moins fier d’avoir co-créé le cycle de formation certifiant de CREA et d’avoir pu contribuer à l’évolution de ces jeunes diplômé.e.s et ce, pour la troisième volée !

Mû par une soif inextinguible d’apprendre, Vincent Pignon réalise qu’il a réellement compris ce qu’il aime faire en enseignant. Ainsi, il enjoint chaque membre de son équipe à être intervenant dans le cadre de ce programme de formation pour marquer leur savoir-être et leur savoir-faire, mais aussi, le cas échéant, afin de révéler leurs limites ou carences et les mettre à niveau.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez transmettre ou continuer ici ou ailleurs

S’appuyant sur ses travaux de thèse de doctorat portant sur « les régulations économiques des monopoles naturels » * en Europe, au Royaume-Uni et aux USA, Vincent Pignon réussit à co-créer les conditions et les connexions d’un écosystème politique et économique, afin de répondre aux problématiques communes de régulation et de respect des législations, du secteur bancaire et du secteur public.

A travers Wecan Comply, Vincent Pignon et son équipe déploient une solution basée sur l’infrastructure blockchain, qui permet un audit en temps réel des données mutualisées et partagées des partenaires de l’écosystème. Ainsi, les acteurs publics peuvent savoir, en amont et dans leurs applications, s’ils respectent les dispositions réglementaires et les rectifier le cas échéant. Des banques genevoises, dont Pictet, Edmond de Rotschild et Hyposwiss se sont ralliées à cette technologie car elles partagent les mêmes standards et les mêmes risques, notamment dans la connaissance et le contrôle de leurs clients.

Eu égard à ce principe de transparence et de traçabilité, les acteurs des secteurs de la santé, de l’alimentaire et de la distribution, pourraient bénéficier eux aussi des apports technologiques, juridiques et économiques de cette solution.

De même que la solution n’est rien sans les acteurs de son écosystème, le futur de la blockchain se lit dans l’impérieuse volonté de redonner le contrôle aux individus. La Suisse, de par son système politique décentralisé, est le « terrain de jeu idéal » pour repenser le modèle et redonner le contrôle de la propriété de leurs données à chacun d’entre nous.

* Un monopole est dit naturel lorsque la production d’un bien par plusieurs entreprises est plus coûteuse que la production de ce bien par une seule entreprise, qu’elle nécessite de lourdes infrastructures et induit des économies d’échelle (ce sont souvent des services publics : transports, eau, électricité, etc.).


Carte ID « moitié-moitié » :  

  • votre année & lieu de naissance : 1980 - Limoges (France)

  • votre premier travail : consultant au sein d’un cabinet de conseil en stratégie (fusion & acquisition), membre de RSM International

  • votre fonction aujourd’hui : Président et Directeur Général Wecan Group SA

  • vos passions : la lecture et le sport. Je suis fasciné par les biographies, tant pour leur récit que pour l’exercice d’écriture lui-même. J’en lis au moins une par mois et aimerais en lire plus ! Artistes, sportifs, entrepreneurs … leurs biographies sont non seulement des immersions dans des parcours de vie passionnants mais permettent aussi de prendre du recul sur son propre parcours. Sportif accompli, je pratique le triathlon comme sport complet, qui allie mental au physique, mais aussi les « sports plaisir » : sports de glisse, kitesurf etc.

  • votre devise (sans s’aider de Google !) :

    « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !» - proverbe africain

    « Du rêve naît la réalité » - Saint Exupéry

  • quel objet avez-vous toujours sur vous (ou dans votre sac) ? : mon téléphone

  • le meilleur conseil que l’on vous ait donné ? « Oser ! »

  • quel est le symbole (ou marque iconique) français … suisse ? : Ce ne sont pas des symboles en tant que tels mais des mots ADN des deux pays : l’audace pour la France et la confiance pour la Suisse.

  • la meilleure expression (suisse ou française) : « Agir aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire. »

  • question bonus : une innovation ? Technologique ? Sociale ? Humaine ?

    La technologie de la blockchain pour l’impact technologique, sociétal, économique et financier qu’elle pourrait avoir sur la population mondiale, en particulier pour les pays en voie de développement (transparence et lutte contre la corruption).


Portrait rédigé par Marie-Anne Fourot { HY-PHEN } - https://hy-phen.ch/nos-realisations/publications/ - contact@hy-phen.ch