Portraits

Portrait de Selma GALLAND | Country Manager Suisse d'ETAM

Découvrez le portrait membre CCIFS du mois de mars 2022 consacré à Selma Galland, Country Manager Suisse d'ETAM.

Adepte d’une mode créative, éthique et responsable, fière de ses origines et de son parcours dans le retail, l’industrie du luxe et de la mode, Selma Galland est aujourd’hui Country Manager Suisse pour la marque de lingerie et de vêtements femme, ETAM.

  • Be : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

Arrivée en France quelques jours avant la Coupe de Monde de football de 1998, Selma Galland poursuit ses études dans le Sud de la France, emprunte un cursus en sciences de l’ingénierie puis en langues appliquées afin d’orienter sa carrière vers le commerce à l’international. Pendant un an, elle enseigne l’anglais à des jeunes compagnons du devoir et les suit en voyage itinérant à travers toute l’Europe, pour intégrer ensuite, et sur concours, une école de commerce à Paris. Travaillant en parallèle de ses études, en tant que conseillère de vente et personal shopper pour des grandes enseignes parisiennes, Selma Galland valide son MBA par un stage pour Manuel Canovas, qui se poursuit par un premier job en tant qu’export manager pour les USA, les Caraïbes et le Moyen Orient.

Souhaitant établir un équilibre entre vie personnelle et professionnelle, elle conduit un Volontariat International en Entreprise (VIE) en Suisse, auprès d’une société de conseil, pour réussir à retrouver ses « premiers amours » : la mode, les collections, l’expérience terrain des magasins et le retail, au sein du Groupe Calzedonia. De junior, elle devient senior district manager puis area manager et a sous sa responsabilité l’ouverture et la formation des collaboratrices de plus d’une vingtaine de magasins de l’enseigne sur toute la Suisse.

Si son expérience en tant que travel retail auprès de la marque de luxe Gucci, maison d’horlogerie et de joaillerie, se révèle être une véritable école de formation, Selma Galland intègre le Groupe Etam peu avant le début de la pandémie pour y vivre l’expérience de deux évènements majeurs. L’un est professionnel et mondial : bien que confronté à l’arrêt net de son activité retail, le Groupe Etam réussit à orienter ses clients des magasins vers le web et répond même au nouveau mode de travail qu’est le home office par une collection dédiée ; l’autre est personnel : celui de mener de front sa grossesse (jusqu’au dernier jour d’activité !) et les responsabilités liées à son poste de Country Manager pour la Suisse.

  • Inspire : ceux et celles qui vous inspirent

Ce ne sont ni des figures passées à la postérité, ou vues par le prisme de la notoriété, ni de celles qui font d’une cause un étendard qui inspirent Selma Galland mais plutôt des hommes et des femmes du quotidien, qui se lèvent chaque matin et « s’engagent pour » plutôt que de « lutter contre ». Ce sont des hommes et des femmes qui font face à des inégalités et qui malgré cela, construisent leurs parcours individuels ou familiaux, selon des convictions fortes.

C’est pour eux et pour elles, que Selma Galland souhaite créer un programme d’accompagnement, pour aider les jeunes, les hommes et les femmes issues de milieux défavorisés à monter leurs projets de vie, personnelle et professionnelle, car il n’y a pas de prédestination. Pas de parcours conditionné par un départ, bon ou mauvais.

C’est aussi dans cette idée de don et de partage que Selma Galland développe pour la Suisse, l’initiative du groupe Etam déjà déployée en France : « petits gestes, joli soutien », qui consiste à recycler les soutiens-gorge et à les proposer à des associations locales qui les collectent, les trient et les distribuent dans leur réseau. Pour la Saint- Valentin, les marques Etam et Clarins se sont associées pour faire gagner, à une personne dans le besoin, une journée shopping et soin, mise au concours à travers le réseau Caritas.

Alignée avec les valeurs de la marque, Selma Galland soutient le programme « We care » qui prévoit d’atteindre le 0% plastique en 2025, sachant que la marque Etam propose déjà des collections en matière recyclée, poursuit ses audits d’usines (lorsque la fabrication est hors territoire national), en particulier en ce qui concerne la sécurité, et multiplie les projets de recyclage. Le credo de Selma Galland? Travailler dans l’industrie de la mode oui, mais pour une mode la plus éthique et responsable possible.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez continuer ici ou ailleurs

Centenaire et toujours familial, leader en France, le Groupe Etam se déploie en Suisse au travers de ses marques Etam, Maison 123 et Undiz, grâce à l’expertise de ses 110 collaborateurs.trices, qui font de la relation client leur fer de lance.

Si le rachat des enseignes NAF NAF en Suisse fin 2020, a donné un coup d’accélérateur à son activité par l’expansion locale de la marque, Selma Galland apprécie de pouvoir continuer à travailler en mode « start-up » avec une forte présence terrain, tout en assurant la communication, les collaborations et les partenariats, et les travaux des nouvelles enseignes au branding de la marque.

Bénéficiant de sa position d’outsider derrière des marques telles que Calida ou Beldona, Etam innove : des collections « bain », dédiées aux loisirs aquatiques des lacs suisses, aux nouveaux produits plus techniques et nécessitant un parcours de formation spécifique, tels que les culottes menstruelles … et surfe sur la vague des « success stories » !

Nul doute que l’expérience augmentée du parcours client via les écrans connectés des magasins genevois et le magnifique cocon qu’est celui de Confédération Centre, positionné comme vitrine internationale de la marque, témoignent de la place qu’Etam accorde à ses clientes et à la relation qu’elle cultive avec elles. 


Carte ID « moitié-moitié » :

  • Votre année & lieu de naissance : 1986 – Grombalia (Tunisie)
  • Votre premier travail : mon premier job d’étudiante à Albi, dans le Sud de la France : ouvrière dans une verrerie, fabricant de bouteilles en verre
  • Votre fonction aujourd’hui : Country Manager Suisse pour ETAM, marque de lingerie et de vêtements d’intérieur
  • Vos passions : même si elles ont évolué depuis la naissance de mon fils, j’ai de nombreuses passions : les sports mécaniques, nous avons fait le tour du Maroc en 4x4 et plusieurs pays d’Europe, dont la Sicile, avec mon mari ; la mode, je suis beaucoup l’actualité de la mode, dont les fashions shows et les défilés que je peux suivre en direct sur Instagram, ce qui me rappelle en clin d’œil « le plaisir coupable » des magazines de mode que je lisais quand j’étais adolescente ; le vélo, le DIY et les arts créatifs avec mon fils, qui a tout juste 19 mois.
  • Votre devise (sans s’aider de Google !) : « Le monde n’appartient pas à ceux qui se lèvent tôt ». Bien qu’ayant eu la chance que mon fils fasse ses nuits très tôt, il n’y a pas qu’un seul modèle professionnel gage de réussite, il n’y a pas qu’une seule voie ou qu’une voix de la réussite. J’ai construit ma carrière en faisant mes preuves jusqu’à occuper aujourd’hui un poste à responsabilités en étant relativement jeune, j’ai beaucoup voyagé, j’en ai profité et j’ai trouvé mon équilibre.
  • Un cadeau que vous aimeriez recevoir ? La reconnaissance, dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle. Gagner sa vie n’est pas un but en soi, c’est un moyen, et tant mieux si cela s’accompagne d’aimer faire son travail, comme c’est le cas pour moi, mais qui que nous soyons et même dans des contextes du quotidien, nous avons tous besoin d’entendre des mercis, des bravos, des mots réconfortants, synonymes d’accomplissement et de reconnaissance.
  • Le meilleur conseil que l’on vous ait donné : « Qui m’aime me suive ». Je conduis un management humain et orienté business ; j’ai appris en reprenant des équipes que les choses se font d’elles-mêmes. Vous apprenez des collaborateurs, vous voyez ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, ce à quoi ils adhérent ou pas. Ils doivent être acteurs de leur parcours pour que vous puissiez le faire grandir et grandir avec eux.
  • La personnalité suisse que vous adoreriez rencontrer pour un dîner ? Française ?
    • Rosalyne Marie Reber, fondatrice du Women Leadership Network, candidate au Grand Conseil à Berne, experte en innovations digitales, auteure d’un livre qui porte sur le leadership féminin dans le secteur public et sur le potentiel économique de la génération des jeunes femmes millennials dans le domaine de la transformation digitale.
    • Léna Mahfouf, dite Léna Situations, est une vidéaste web, blogueuse et influenceuse française, qui, à tout juste 25 ans, réunit plusieurs millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, a construit « un empire » en étant l’égérie de plusieurs marques de luxe. Elle est également la porte-parole du projet « Le plafond des rêves » conçu par Mattel, qui lance une campagne de sensibilisation avec pour but de renforcer son engagement « d’empowerment » dès le plus jeune âge et qui lui a créé une poupée Barbie à son effigie.
  • La meilleure expression (suisse ou française) : « J’me réjouis ». C’est une petite expression qui exprime mon état d’esprit ! Je me réjouis toujours de la nouveauté, je me réjouis toujours des changements, quand ils sont justifiés et pour faire avancer les choses.

Portrait rédigé par Marie-Anne Fourot { HY-PHEN } - https://hy-phen.ch/nos-realisations/publications/ - contact@hy-phen.ch