Portraits

Portrait de Romain Vetter | Directeur de SWISS pour la Suisse romande

Découvrez le portrait membre CCIFS du mois de novembre consacré à Romain Vetter, Directeur de SWISS pour la Suisse romande.

Des lignes de jeu du volleyball aux lignes aériennes, du digital à la direction générale de SWISS pour la Suisse romande, Romain Vetter a fait de ses passions, les voyages et l’innovation, son terrain de jeu, en y associant ses équipes et ses partenaires.

  • Be : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

          Si la carrière de Romain Vetter dans le secteur des assurances de santé a pu se jouer comme un match gagné d’avance après son apprentissage, c’était sans compter sur ses performances de volleyeur au sein du Club Sportif Chênois Genève et d’une annonce d’agents sportifs qui a eu valeur de smash ! Sélectionné par Georges Matijasevic, il s’envole pour les USA afin de suivre un parcours universitaire et sportif de quatre ans au sein de l’université Riverside et vivre littéralement le rêve américain !

          Fort d’un Bachelor en administration et marketing, d’une maîtrise excellente de l’anglais, complétés par une première expérience dans le digital, Romain Vetter fait ses armes en Suisse romande auprès de Sébastien Fabbi, au sein d’Omnicom Media Group. Responsable grands comptes pour des annonceurs horlogers, de l’industrie automobile et aérienne entre autres, il transmet également son savoir et son expertise en stratégie digitale et planification média à CREA Genève, en tant qu’enseignant.

          Rejoignant le groupe Lufthansa en 2015, il prend les commandes d’une équipe qui sera responsable des projets de développement technologique dans le domaine de la distribution (NDC par IATA*), notamment par la modernisation du codage des produits digitaux destinés aux agents de voyage. Si l’objectif de passer à ce nouveau mode est atteint avec un an d’avance, la crise sanitaire frappe de plein fouet le secteur de l’aérien et met provisoirement un terme aux opportunités de développement.

          Passant avec succès les épreuves de sélection des cadres dirigeants du groupe Lufthansa, Romain Vetter est nommé directeur de SWISS pour la Suisse romande en mai 2021, charge à lui de mettre en place les mesures de restructuration dues à la crise que subit le secteur du tourisme. Au-delà de cette restructuration annoncée, il lui faut non seulement stabiliser les équipes mais plus, regagner une profitabilité et une rentabilité qui, compte tenu des contraintes sanitaires et règlementaires, de la diminution de la fréquence des vols, de la baisse de la capacité des avions, ne seront pas celles attendues avant l’année « blanche » qu’est 2020 (d’autant qu’elle est impactée par le remboursement du prêt garanti par les banques et garanti par l’État) et enfin, accélérer le rôle de « laboratoire » qu’est Genève au sein du groupe Lufthansa.

  • Inspire : ceux et celles qui vous ont inspiré, qui vous inspirent

Si les figures d’inspiration des dix premières années du parcours professionnel de Romain Vetter sont masculines, figures parmi lesquelles on peut compter Anthony Lamy, Sébastien Fabbi, Dominik Hofstetter, Johannes Walter, Xavier Lagardère et Thomas Eggert, celles qui l’accompagnent dans l’exercice de ses fonctions de directeur général de SWISS pour la Suisse romande sont féminines. Épaulé par une équipe commerciale 100% féminine et par Sandrine Montel, responsable de cabine, Adèle Lüthi, responsable des opérations, Maja Ouldammar-Schültze, Joël Tissière, responsable de la maintenance et Frank Daudin, responsable du cargo, Romain Vetter ne se voit pas « leader » en haut de la pyramide, mais plutôt comme un expert parmi des experts. S’il lui revient le rôle de porte-parole et de négociateur vis-à-vis de l’aéroport et des instances économiques et politiques, il se veut avant tout facilitateur, pour créer des opportunités et laisser la place à ses équipes de relever leurs challenges. C’est grâce à une « holacratie douce », que Genève fait office de laboratoire au sein de la structure hiérarchisée qu’est le groupe Lufthansa et qu’elle peut mettre en place des projets pilote tels que l’initiative « Too Good to Go », qui redistribue les invendus des vols de la dernière rotation, afin de réduire le gaspillage alimentaire et diminuer le coût des frais poubelle.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez continuer ici ou ailleurs

Animé par la volonté d’innover dans un secteur fortement sensible aux évènements géopolitiques, dépendant des fournisseurs de carburant, lourdement impacté par les crises conjoncturelles, qui se doit donc structurellement de se transformer en permanence, Romain Vetter prône l’innovation de service, l’innovation écologique et l’innovation en matière de mobilité connectée.

Bien que l’aviation ne représente que 3% des émissions de CO2 généré sur la totalité des émissions émises par l’homme dans le monde, que la flotte aérienne genevoise soit la plus jeune d’Europe, l’objectif est clair : atteindre zéro % d’émission de CO2 d’ici à 2050, grâce à des avions moins polluants.

Il s’agit aussi pour Romain Vetter de développer les synergies au sein de la communauté des acteurs de la mobilité, afin de faciliter la mobilité connectée du dernier km, et promouvoir la région en visant l’intérêt général, plus que celui des intérêts privés.

Conscient de la valeur émotionnelle qu’a encore aujourd’hui la marque SWISS dans le coeur des genevois, qui célébrera ses 20 ans en 2022, Romain Vetter met un point d’honneur à assurer la relation de proximité de la compagnie aérienne auprès des acteurs économiques du Grand Genève, comme faisant partie de l’écosystème suprarégional et transfrontalier.


Carte ID « moitié-moitié » :  

  • votre année & lieu de naissance : 1984 - Genève (Chêne Bougeries). Ancien joueur de volleyball au Club Sportif Chênois Genève, club suisse de volley-ball basé aux Trois-Chêne à Genève (qui évolue au plus haut niveau national suisse, en Ligue Nationale A)
  • votre premier travail : apprenti de commerce pour Allianz Suisse
  • votre fonction aujourd’hui : directeur général de SWISS pour la Suisse romande
  • vos passions : le volleyball, le sport, l’innovation et les voyages. Ancien joueur professionnel, le volley-ball a toujours été une de mes passions ; et même si je suis moins sportif aujourd’hui, je suis toujours les championnats de basket ou de hockey sur les chaînes câblées, même en pleine nuit ! Innovation et voyages sont indissociables : leur dénominateur commun / vecteur commun au sens propre, c’est l’aviation aérienne qui ne cesse de casser les lignes … et d’innover (par nature ou par contrainte). Non seulement mon profil international m’a permis d’avoir une carrière de cadre dans l’industrie du tourisme aérien mais plus encore, mes voyages m’ont permis d’apprécier les talents de négociateurs des Indiens et la recherche constante de l’innovation des Américains, de façon beaucoup plus pragmatique qu’en Suisse.
  • votre devise (sans s’aider de Google !) : « L'innovation systématique requiert la volonté de considérer le changement comme une opportunité. » Peter Drucker
  • un cadeau que vous aimeriez recevoir ? C’est sur le plan de route de mes 40 ans ! Faire un voyage en famille jusqu’à l’archipel d’Hawaï.
  • le meilleur conseil que l’on vous ait donné ? Toujours faire du réseautage, s’intéresser aux gens, à leurs tâches et à leurs passions, et finalement être toujours à l’écoute de ses équipes.
  • la personnalité suisse que vous adoreriez rencontrer pour un dîner ? Française ?
    • Thabo Sefolosha : basketteur professionnel veveysan, premier Suisse à avoir évolué en NBA. Il a mis fin à sa carrière de basketteur professionnel en mai 2021, à 36 ans, après 14 ans passés aux Etats-Unis.
    • Yann Barthès : journaliste, animateur et producteur de télévision français. Animateur du Petit Journal sur Canal+ (de 2004 à 2016), il est à la tête de l’émission Quotidien sur TMC depuis septembre 2016, qui a pour thématiques : la politique française et internationale, la culture, le sport, les people…
  • la meilleure expression (suisse ou française) : entre francophones, nous partageons un langage commun qui nous permet de nous comprendre mais c’est ce pourcentage d’expressions ou de formulations uniques qui est succulent ! Dites à un Français que vous avez laissé votre Natel au vestiaire ou demandez-lui de vous passer votre linge sur un terrain de sport et vous verrez, à ses yeux écarquillés, qu’il n’a pas la même image !

* NDC (New Distribution Capability) est un programme soutenu par l'industrie du voyage (programme NDC) lancé par l'IATA pour le développement et l'adoption par le marché d'une nouvelle norme de transmission de données basée sur XML (norme NDC).


 

Portrait rédigé par Marie-Anne Fourot { HY-PHEN } - https://hy-phen.ch/nos-realisations/publications/ - contact@hy-phen.ch