COVID-19  •  Veille

Veille économique et financière par l'Ambassade de France en Suisse

Les principaux faits marquants à la fin juin

I. Fait marquant : Frontières : Levée des restrictions pour les travailleurs de pays tiers à l’UE/AELE le 6 juillet

La Suisse lèvera les restrictions à l’entrée des travailleurs de pays tiers à l’UE/AELE à partir du 6 juillet. Les demandes de personnes non actives pour un séjour non professionnel de plus de 90 jours seront également de nouveau traitées par les cantons mais les séjours non professionnels de moins de 90 jours restent interdits.

Application de traçage : L’application SwissCovid est déployée en Suisse depuis le 25 juin.

La Confédération prend en charge les coûts des tests diagnostic (forfait de 169 francs) et des tests sérologiques (forfait de 113 francs) depuis le 25 juin.

II. Situation économique

Conjoncture : Le KOF prévoit une baisse de 5% du PIB en 2020.

L’institut conjoncturel KOF prévoit une baisse du PIB de 5% en 2020 en glissement annuel et un rebond de +4,2% en 2021. Pour rappel, le Secrétariat d’Etat à l’économie et l’OCDE prévoient respectivement une baisse du PIB de 6,2% et 7,7% en 2020 et une augmentation de 4,9% et 5,7% en 2021 s’il n’y a pas de seconde vague de Covid-19.

Investissement : les investissements suisses à l’étranger ont diminué de 12% en 2019 en glissement annuel.

Selon Ernst & Young (EY), les investissements suisses à l’étranger ont diminué de 12% (258 projets) en 2019 en glissement annuel et se sont principalement tournés vers ses pays limitrophes, dont la France.

III. Secteur financier

Finance durable : La Confédération a émis des lignes directrices en matière de finance durable.

A la suite du rapport du Conseil fédéral sur le développement durable dans le secteur financier suisse, la Confédération a émis des lignes directrices visant à améliorer la compétitivité de la place financière suisse dans ce domaine. Le Conseil fédéral examinera les conditions-cadres de ce domaine d’ici la fin 2020 et pourrait ensuite légiférer.

Bourse : La société V-Zug fait son entrée à la bourse de Zurich.

La société d’électroménager V-Zug a fait son entrée au SIX Swiss Exchange le 25 juin. Son objectif est de développer ses affaires internationales, notamment en Chine, à Singapour, en Australie et en Allemagne dans la branche haut de gamme.

Secteur bancaire : Crédit Suisse prévoit l’achat de 35% de la banque en ligne brésilienne Modalmais.

La société Crédit Suisse a signé un accord stratégique avec Modalmais prévoyant le rachat de 35% du capital-actions de cette société de banque en ligne pour un montant non dévoilé. Selon le journal brésilien Valor Economico, ce montant pourrait être de 5 milliards de réais (900 millions de francs).

Assurance : Helvetia acquiert 69% de la société d’assurance espagnole Caser pour 800 millions d’euros.

La société suisse d’assurance Helvetia a acquis 69,4% du capital-actions de l’assureur espagnol Caser pour un montant de 800 millions d’euros. Helvetia s’est notamment financé par la levée de 600 millions d’euros via le placement d’un emprunt hybride subordonné.

IV. Secteur non financier

Energie : Les sociétés suisse Axpo et française Neoen signe un accord pour la fourniture de services.

La société Axpo Nordic, filiale d’Axpo, a signé un accord avec la société française spécialiste des énergies renouvelables Neoen pour la fourniture de services auxiliaires sur le marché finlandais concernant un accumulateur d’une capacité de 30 mégawatts-heure.

Secteur pharmaceutique : La société Zur Rose acquiert le groupe allemand Apotal.

La société suisse Zur Rose, grossiste en médicaments et pharmacie en ligne a acquis le groupe allemand Apotal, pharmacie en ligne et par correspondance. Le montant de cette acquisition n’a pas été dévoilé.

Transport / Energie : Lancement de l’installation de 100 stations de recharge rapide (SSR) pour véhicules électriques d’ici 2030.

Dans le cadre de la feuille de route de la Confédération pour la mobilité électrique 2022, l’installation de 100 SSR sur les aires de repos des routes nationales d’ici 2030 a été lancée. Ces installations visent à favoriser le développement de la mobilité électrique en Suisse alors que les véhicules électriques représentent 0,6% dans la flotte totale suisse et 4,2% des nouvelles immatriculations.