Portraits

Portrait de Fabrizio BAROZZI - Directeur Général du Casino du Lac Genève

Directeur Général du Casino du Lac à Genève, Administrateur du Casino de Crans-Montana, passionné par son métier qu’il associe à la loyauté et la confiance, Fabrizio Barozzi a fait du jeu son univers.

  • Be : votre parcours jusqu’à votre fonction aujourd’hui

L’hospitalité, la gastronomie et la restauration ne font pas seulement partie de la constellation personnelle et professionnelle de Fabrizio Barozzi, ils sont son ADN. Littéralement. Si Fabrizio Barozzi suit les pas de son père en foulant le luxueux tapis du Montreux Palace, après une expérience réussie en hôtellerie-restauration, au sein d’hôtels prestigieux de la Riviera, ce ne fut pas sur un coup du hasard à la roulette mais bien pour faire du casino son terrain de jeu et ce, depuis vingt ans aujourd’hui.

D’abord directeur de la restauration puis directeur de nuit du Casino de Montreux, il plonge dans l’univers du jeu en devenant responsable du département back-office des machines à sous, pour en conduire - avec succès - sa restructuration et participer à l’élaboration de la demande de concession du casino. C’est sous l’impulsion du Groupe Barrière, qui a racheté l’établissement en 2002, que Fabrizio Barozzi vit l’expérience de l’ouverture du nouveau casino, en tant qu’adjoint du « slot manager ». En effet, l’entier du parc des machines à sous se doit d’être changé pour répondre à la nouvelle loi fédérale régissant les maisons de jeux, autorisant les jeux de hasard en lieu et place des jeux d’adresse.

Fort de cette épreuve du feu, il réussit un coup de poker en démissionnant du Casino de Montreux alors que, de son propre aveu, « rien, ni personne ne le poussait au départ », pour rejoindre le Casino de Meyrin du Groupe Partouche.

Appelé par la suite à remettre de l’ordre dans la structure et les processus d’organisation du Casino du Jura, en tant que directeur général, il est invité en 2009 à revenir au bout du lac par le Président du Conseil d’Administration du Casino de Meyrin et ce, en pleine tempête économique, sociétale (fumer est proscrit dans les lieux publics) puis financière ...

  • Inspire : ceux et celles qui vous ont inspiré, ce qui vous passionne

Celui qui apprit de son père à « ne jamais oublier d’où il vient » sait que la matière première du casino est l’argent.  Accentueur ou révélateur, le casino joue pour Fabrizio Barozzi le rôle de prisme. Parce que tel le miroir brisé, la confiance rompue laisse des traces, il loue les valeurs que sont la loyauté, l’honnêteté et la confiance.

Jovial et accueillant, par nature et par fonction, passionné par son métier, concédant volontiers que « sa vie, c’est le casino », Fabrizio Barozzi vous accueille dans son univers comme à la maison.

Habile négociateur, sachant se montrer ouvert mais ferme, il conduit - jusqu’à sa sortie - la gestion de crise due successivement à la crise économique de 2008, à l’interdiction de fumée dans les lieux publics (qui péjore l’activité des jeux) puis à la chute de l’euro corrélée à l’abandon du taux plancher, qui fait fuir la clientèle française et incite au tourisme d’achat.

Face à ces difficultés, Fabrizio Barozzi a recours au management participatif, en faisant appel à la créativité de ses équipes. Des espaces fumoirs incluant des machines à sous ont notamment été ouverts suite à cette réflexion, pour permettre aux joueurs de continuer à jouer sans quitter l’établissement : 800 francs en moyenne sont joués sur une machine à sous du fumoir contre 400 francs sur une machine hors fumoir.

  • Generate : votre fonction aujourd’hui, ce que vous voulez transmettre ou continuer ici ou ailleurs

Les Groupes Barrière et Partouche se partagent le marché des jeux en casino et s’approprient la place de leader selon qu’il s’agisse de chiffres d’affaires (Groupe Barrière) ou de nombre de casinos (Groupe Partouche).

A la tête d’une équipe de 100 collaborateurs au Casino du Lac, Fabrizio Barozzi est également Administrateur du Casino de Crans-Montana, depuis plus d’un an.

Comptant pas moins de 4 casinos sur un périmètre restreint de 25 minutes de trajet, Fabrizio Barozzi peut se targuer de diriger le 1er casino régional en termes de chiffres d’affaires (vs Divonne-les-Bains, St-Julien-en-Genevois et Annemasse) avec un CA de 58 millions de francs suisses en 2018.

Contrairement à certains autres casinos du groupe, qui combinent jeux, spectacles et animations, vous ne pourrez malheureusement pas assister au récital de piano-jazz de Fabrizio Barozzi, car l’entier de la surface du Casino du Lac est consacré aux jeux et aux espaces de restauration, ouverts 7 jours sur 7, 23 heures sur 24 …
Comment marquer sa différence ? Les repas et collations sont offerts aux clients tout au long de la journée, soit un budget d’un million de francs par année… !

A l’image de son bureau, une table de poker, Fabrizio Barozzi est au centre du jeu ; il n’est pas du genre à diriger de sa tour d’ivoire et va personnellement à la rencontre de ses clients plusieurs fois par jour. Il veille au confort de ceux qu’ils considèrent comme ses ambassadeurs régionaux mais aussi à la prévention de l’addiction au jeu, qui va de l’information (les informations relatives aux dangers du jeu sont affichées dans les toilettes) à l’intervention... Les démarches du département des mesures sociales, créé spécifiquement pour prévenir l’addiction au jeu, peuvent se révéler très strictes, conformément à la loi fédérale qui de son côté, en cas de non-respect, peut aller jusqu’au retrait de la concession.


Carte ID « moitié-moitié » :  

  • votreannée & lieu de naissance : 1969 - Luino (Lac Majeur - Italie)
  • votre premier travail : apprenti de commerce dans l’hôtellerie
  • votre fonction aujourd’hui : Directeur Général du Casino du Lac - Administrateur du Casino de Crans-Montana
  • vos passions : la gastronomie, les vins, la course automobile sur circuit en « gentleman’s driver ». Je suis plus amateur de bons vins que connaisseur, j’ai appris à les connaitre et à les apprécier pendant mes cours d’œnologie en formation HORECA. A chaque dégustation, je me plonge dans l’imaginaire du vin, je ressens l’émotion du vin à travers les métiers des vignes et de la terre.
  • votre devise (sans s’aider de Google !) : « Toujours en avant ! »
  • quel objet avez-vous toujours sur vous ? : mon smartphone et ma chaînette en or, qui comporte la médaille de ma grand-mère et celle offerte par ma femme.
  • votre jardin secret (lieu de prédilection) en France ou en Suisse : chez moi, à la maison. Mon métier implique que je sois très souvent au casino ou à l’extérieur. Le temps passé avec ma femme, chez nous, est un véritable luxe.
  • quel est le symbole (ou marque iconique) français … suisse ? : le drapeau suisse – le coq français.
  • la meilleure expression (suisse ou française) : « De Dieu, c’te équipe ! ».
  • question bonus : Votre combinaison gagnante suisse et française ? L’amitié
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

ASPECTS N°1 | 2019 : "Donner du sens"