Impact du COVID-19 - Interview de Marc Meyer, Managing Director de Kreative Engineering Services

Face au Coronavirus, de nombreux membres de la CCI France Suisse ont mis en place des plans de continuité que nous vous proposons de découvrir dans cette chronique.

Vous êtes une jeune PME lancée en Suisse en 2018, la crise est-elle un gros coup dur pour votre activité ?

Non, à ce jour la crise n’a pas eu d’effets aussi dramatiques pour KES que ce que l’on peut observer dans d’autres entreprises travaillant dans des secteurs fortement affectés. Nos clients actuels ont maintenu leurs commandes, et nous n’observons pas de forte baisse des nouvelles demandes en France. L’impact se retrouve surtout sur la partie développement commerciale qui est fortement affectée en raison du confinement de nombreuses personnes et des appréhensions à se rencontrer, qui sont compréhensibles. L’annulation de tous les salons aéronautiques et évènements de networking en particulier met une pression supplémentaire sur notre développement commercial à l’étranger et en Suisse.

Quelles sont les principaux challenges auxquels vous faites face actuellement et quelles solutions avez-vous trouvées pour y répondre ?

A ce jour, et au vu de notre toute récente structure en Suisse, nous fonctionnons avec un nombre de clients restreint en Suisse. Il est critique pour nous de garder le contact avec ces entités et de les aider au mieux alors qu’ils font face à leurs propres défis. Cela commence par garder une attitude exemplaire en tant que sous-traitant, et ne surtout pas être une source de problèmes supplémentaires. Nos concepteurs, alsaciens frontaliers, d’ordinaire totalement intégrés dans les équipes clients, font le maximum pour continuer à travailler depuis leur domicile pendant le confinement en Alsace en dépit des contraintes que cela impose. Nous sommes quotidiennement en contact avec nos partenaires par WhatsApp, Skype et Zoom. KES Suisse, situé à Bale Campagne, et KES France à Toulouse, est une seule équipe en dépit des distances. Plus que d’habitude, nous renforçons ce lien en n’oubliant pas la méthode de communication la plus ancienne : le téléphone.

Il faut s’assurer non seulement que l’équipe peut avancer dans le travail, mais aussi que chacun arrive à trouver l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle dans ces circonstances.

Comment assurez-vous le management à distance des équipes ?

Nos concepteurs sont gérés directement par des leaders techniques côté client, par les moyens de visio-conférences les plus répandus, Skype, Zoom, Webex. Nos équipes, depuis leur domicile, prennent le contrôle de PCs sur les sites clients et travaillent ainsi sur leurs stations de travail habituelles depuis un PC « détaché ».

Quelle stratégie allez-vous adopter pour rebondir après la crise ?

Tout d’abord, comme beaucoup nous attendons impatiemment la fin du confinement et la reprise des évènements de networking pour reprendre la promotion de KES Suisse. La société est membre de la CCI France-Suisse depuis Janvier 2020, et nous avons très hâte de rencontrer ce réseau lors de futurs évènements ! En attendant, nous travaillons avec Business France sur la diversification de nos activités une fois que la pandémie sera derrière nous.

Un mot à la communauté des membres de la CCI France Suisse dans cette période si spéciale ?

Improvise. Adapt. Overcome. Inutile d’être un visionnaire pour voir que cette crise épidémique aura des conséquences durables dans nos sociétés. Comme c’est souvent le cas, c’est ceux qui font preuve des meilleures capacités d’adaptation qui s’en sortiront le mieux. Même si dans le détail, il est encore impossible de juger de l’impact précis de cette crise à moyen et à long terme, il est important d’être à l’écoute et de rechercher de quelle façon nous pouvons, tout comme la CCI France-Suisse, elle-même particulièrement affectée par ces circonstances, être utile à nos clients et partenaires.