Impact du COVID-19 - Interview de Cédric Stassi, Directeur général de FNAC Suisse

Face au Coronavirus, de nombreux membres de la CCI France Suisse ont mis en place des plans de continuité que nous vous proposons de découvrir dans cette chronique.

En cette période particulière, la FNAC est fortement impactée avec la fermeture des points de vente physique, quelles dispositions avez-vous prises?

Fnac Suisse a pris la décision de fermer ses 9 enseignes en Suisse en date du 16 mars au soir et ce jusqu’à nouvel ordre. A la fois pour soutenir les efforts des autorités de la santé dans leur lutte nationale contre le corona virus mais aussi parce que la santé et le bien-être de nos collaborateurs sont une priorité absolue. Comme bien d’autres enseignes, nous avons été contraint de mettre au chômage partiel nos équipes dans l’attente de pouvoir rouvrir nos propres enseignes, quand la situation sanitaire le permettra de nouveau. Cette décision a été difficile à prendre comme manager. Mais nous n’avions pas le choix vu le contexte. La survie de l’entreprise sur le long terme dépendait de cette décision.

La Fnac c’est également une grande marketplace à disposition de vos clients/adhérents, avez-vous observé un report important des achats vers ce canal, comment organisez-vous la logistique ?

Les adhérents de Fnac Suisse et le public ont toujours la possibilité d’accéder à notre offre via notre site online fnac.ch, qui propose plus de 2 millions de références. Dans le contexte difficile auquel nous sommes confrontés, l’accès à la culture pour tous reste notre priorité. Nous sommes donc disponibles pour honorer les commandes des lecteurs, des gamers, des cinéphiles, tout comme  des télé-travailleurs et des férus de high-tech, et nous leur apportons tout notre soutien pendant cette période particulière.

Le report des achats dits "physiques" se sont déplacés vers notre plateforme online, qui enregistre en effet un boom des commandes. Nous sommes en mesure d’honorer les livraisons de ces commandes grâce à notre plateforme logistique qui reste opérationnelle dans ce contexte difficile et j'en profite d'ailleurs pour remercier vivement nos équipes dont l'activité est maintenue pour leur engagement. 

On note une progression importante globale de la vente à distance en cette période de confinement dans le même temps les frontières se ferment, craignez-vous des ruptures de stocks sur certains produits phare de votre catalogue ?

La fermeture des frontières concerne d’abord les personnes physiques. Les marchandises continuent de circuler. Nos équipes ont pu honorer en Suisse les commandes en cours au moment de la fermeture des magasins grâce à la disponibilité de notre offre et à un service personnalisé. Les livraisons prévues en magasin ont pu être, avec l'accord des clients concernés, ré-expédiées à leur domicile.

Nous vivons une période où les gens ont plus de temps pour la culture et en particulier la lecture et la musique, avez-vous un message à passer?

L’accès à la culture pour tous fait partie de l’ADN de la FNAC. Nous sommes fiers de permettre à tous les publics de continuer à profiter d'une offre unique dans un moment où plus que jamais la culture et le divertissement aident les gens à surmonter cette épreuve difficile qui touche toutes les générations. Prenez-soin de vous et de vos proches et n’oubliez pas, certes de manière différente, de vivre vos passions !