Veille

Veille économique et financière de l'Ambassade de France en Suisse du 10 au 20 mai 2021

Article réservé aux membres

Retrouvez la veille presse sur la crise du Covid-19 et la situation économique et financière en Suisse du 10 au 20 mai 2021.

Faits marquants :

  • Assouplissement des restrictions économiques et sociales : Lors de la session du 12 mai 2021, le Conseil fédéral a annoncé de nouvelles propositions visant à assouplir les restrictions économiques et sociales à partir du 31/05/2021 : 1/ réouverture des salles intérieures des restaurants avec quatre personnes par table ; 2/ levée de l'obligation de télétravail pour les entreprises qui proposent des tests de dépistage réguliers (la Confédération prendra en charge le coût des tests groupés); 3/ limite de 300 personnes (contre 100 auparavant) pour les manifestations à l’extérieur accueillant du public, et limite de de 100 personnes à l’intérieur au lieu de 50 personnes (les salles pourront être remplies à la moitié de leur capacité, au lieu d'un tiers aujourd'hui); 4/ autorisation des activités sportives et culturelles pour les adultes jusqu’à 30 personnes au lieu de 15 personnes actuellement ; 5/ levée de la limite de 50 personnes en présentiel dans l'enseignement supérieur (les salles pourront être remplies à la moitié de leur capacité, au lieu d'un tiers aujourd'hui) ; 6/ réouverture des bains thermaux et des centres de bien-être ; 7/ levée de l'obligation de quarantaine pour les cas contacts et pour les voyageurs qui sont vaccinés (deux doses administrées) ou guéris de la Covid-19. Le Conseil fédéral prendra une décision définitive le 26 mai, après une consultation avec les cantons et les partenaires sociaux.
  • Entrée sur le territoire suisse : Depuis le 20 mai, les régions Bretagne et Nouvelle-Aquitaine ont été retirées de la liste actualisée des zones à risque de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) qui entraînent une obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 72h à l’entrée sur le territoire suisse et une quarantaine de 10 jours. Au total, la liste comprend 7 régions françaises : Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Centre-Val de Loire ; Hauts-de-France ; Île de France ; Normandie ; Occitanie ; Pays de la Loire.

Covid-19 :

  • Certificat Covid : Le 19/05, le Conseil fédéral a précisé l’utilisation du certificat Covid qui sera destinée aux trois catégories suivantes : les personnes vaccinées, guéries de la Covid-19 et testées négatives (tests antigéniques et PCR).
  • Assurance-chômage : Le Conseil fédéral a étendu la durée maximale de perception de l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) de 18 à 24 mois.

    Soutien aux indépendants : Le Conseil fédéral prévoit de prolonger, de la fin juin jusqu’au 31 décembre 2021, la durée de validité des mesures relatives aux allocations pour perte de gain due au Covid-19.

  • Vaccination : Le 07 mai, Pfizer a déposé une demande d’autorisation auprès de Swissmedic, l’agence suisse des produits thérapeutiques, pour ouvrir l’injection de son vaccin aux enfants âgés de 12 à 15 ans. 

    Production de médicaments contre la Covid-19 : Le Conseil fédéral a approuvé un programme d’encouragement pour le développement et la production de médicaments contre la Covid-19 à hauteur de 50 M CHF d’ici la fin 2022.

  • Produits thérapeutiques : Le 17 mai, l’entreprise pharmaceutique Roche a livré les 3000 premières doses de son cocktail d’anticorps « RegN-Cov2 » à la Suisse.

Economie :

  • Accord UE-Suisse sur la reconnaissance mutuelle des normes des dispositifs médicaux : À la suite des réformes initiées dans le secteur des dispositifs médicaux, l’UE a proposé à la Suisse un délai transitoire (jusqu'au 27 mai 2024) pour ses dispositifs médicaux certifiés sous l'ancienne réglementation européenne.  La Suisse a annoncé une modification de son ordonnance sur les dispositifs médicaux, en vigueur à partir du 26 mai, qui anticipe une non-actualisation par l’UE de l’ARM dans le domaine des dispositifs médicaux.
  • Evaluation des effets d’une non-actualisation de l’Accord UE-Suisse sur la reconnaissance mutuelle (ARM) : Le think-tank Avenir Suisse a publié une étude de cas sur les coûts d’une érosion des accords bilatéraux entre la Suisse et l’UE. Si l’Accord de reconnaissance mutuelle (ARM) n’est plus actualisé, l’industrie des machines, équipements électriques et métaux (MEM), l’industrie chimico-pharmaceutique et le secteur des technologies médicales pourraient être confrontés à des surcoûts ponctuels allant jusqu’à 1,7 Mds CHF et des surcoûts permanents pouvant s’élever jusqu’à 1,3 Mds CHF par an.

    Inflation : Au mois d’avril, l’indice des prix à la production et à l’importation a progressé de 0,7% en glissement mensuel.

  • Mesures de soutien à l’économie : La renonciation temporaire de la Confédération aux intérêts moratoires sur les retards de paiement de l’impôt fédéral direct, entre le 1er mars et le 31 décembre 2020, a permis aux personnes morales suisses de disposer de 1,9 à 2,1 Mds CHF (soit 0,3% du PIB) de liquidités supplémentaires entre les mois d’avril et d’août par rapport à une année normale.
  • Formation : A la fin avril 2021, 43 000 contrats d'apprentissage avaient été signés en Suisse, soit une hausse de 2% en glissement annuel.

    Aide au développement : La Suisse renforce sa coopération avec le Fonds monétaire international (FMI) à hauteur de 25 M CHF sur les cinq prochaines années afin de soutenir les pays en voie de développement.

La suite de l'article est réservée aux membres.
Prolongez votre lecture en vous connectant.

Déjà membre ? Se connecter
Pas encore membre ? Devenir membre