La Chambre

Identité sonore pour la CCI France Suisse

Le morceau réalisé pour la Chambre de Commerce et d’Industrie France Suisse a été composé à partir de deux idées fondamentales : une progression dynamique (comme une escalade, une ascension…) et une volonté d’exprimer le sens d’unité, de se retrouver et d’être finalement ensemble à la fin de cette progression, aussi une référence au Mont Blanc, le sommet qui nous réunit.

Un mélange harmonieux qui lie l’institutionnel et la modernité. Une ouverture vers un champ des possibles à découvrir ensemble, grâce à des tonalités différentes jouant sur les émotions. Une musique personnalisée qui souligne l’union de la France et de la Suisse, comme une apothéose… Reprenant les valeurs fortes de la CCIFS : Proximité, médiation, accompagnement, échange, modernité, innovation, et dynamisme.  

En effet le morceau se développe sur 3 parties :

Une introduction, mise en musique avec des instruments classiques (cordes, piano traité) mais aussi électroniques pour marquer la modernité et le sens de projection vers le futur ; l’entrée de la première guitare électrique (vers 0 :28) réalise une sorte de solo qui débouche peu après dans le thème vrai et propre ;

Une partie centrale, à partir de 0:52, où une transition est confiée à un deuxième thème (construit à partir des lettres C C Fis) ; cette transition représente symboliquement l’apport de la Chambre de Commerce comme un guide, un soutien à cette voix solitaire (la guitare de tout à l’heure) pour que soit possible, que tout soit possible…

… une troisième partie (1 :00), où finalement une deuxième guitare, avec une variation sur le thème, puisse réaliser une forme de dialogue avec le premier soliste. France et Suisse dialoguent, sur les mêmes notes, avec un rythme de batterie électronique et quelques citations de l’introduction. 

Le thème de la CCIFS a été obtenu à partir de la permutation des lettres I et F, ce qui donne « C C Fis ». Ce sigle est équivalent, en notation allemande, aux notes : Do, Do, Fa dièse. Ce qui est, en effet, le thème énoncé de 0 :52 à 1 :00 par plusieurs instruments.

L’orchestration, très évolutive, a été pensée pour donner à la fois profondeur (même une certaine touche « épique »), sens des grands espaces mais aussi un esprit de convivialité et presque d’amitié. Elle vise de toute façon à l’affirmation d’un thème, qui est la voix commune, ou, plus précisément, une idée commune énoncée à deux – plusieurs - voix.

Dans le choix des timbres, une place spéciale a été réservée à la clarinette et à la harpe (dans la partie centrale notamment), deux des instruments les plus représentatifs de la tradition musicale dans l’espace francophone.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

ASPECTS N°1 | 2019 : "Donner du sens"