Comité de sécurité à la Résidence de France - la gestion de crise en Suisse

Le mercredi 21 février 2018 s’est tenu à Berne le premier Comité de sécurité de l’Ambassade de France. Cet événement adressé aux principaux représentants des Français en Suisse s’est déroulé en trois temps.

Affaires en Suisse  | 

C’est d’abord le Chef d’État-major Roland Bollin, représentant l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), qui a pris la parole. Il est revenu sur l’histoire de la gestion des risques en Suisse après la fin de la Seconde Guerre mondiale et il a brièvement évoqué le système politique suisse, afin que l’assistance saisisse mieux les responsabilités de chacun des échelons de la Confédération (c’est-à-dire la commune, le canton et la Confédération). Il a ensuite fait une présentation générale sur les risques encourus en Suisse et les moyens mis en œuvre actuellement pour alerter la population en cas de force majeure. Parmi ces outils de prévention, il a mentionné le système Polyalert (quelques 5’000 sirènes réparties sur toute la Suisse), dont le dernier test a eu lieu le mercredi 7 février à 13:30. Il a ensuite signalé l’existence d’AlertSwiss, une application pour smartphone (disponible sur Android et iOS) qui répertorie les dangers et propose des conseils pratiques pour se préparer au mieux à une situation de crise. Monsieur Bollin a enfin évoqué la mise en place progressive d’un système d’alerte de la population par SMS. Il a terminé sa présentation sur une séance de questions-réponses avec le public.

Dans un deuxième temps, c’est Jean-Philippe Roth, Commissaire, attaché de sécurité intérieure, qui est revenu sur la question de la criminalité en Suisse. Il a insisté sur la baisse constante du nombre de délits constatée ces dernières années, tout en rappelant que les violences domestiques et la cybercriminalité connaissent une augmentation sur la même période. Sur la question du terrorisme, il a remarqué que la Suisse reste pour le moment épargnée, notamment grâce à une bonne détection en amont des signes de radicalisation. Il a néanmoins rappelé que le risque zéro n’existe malheureusement pas et que la prudence reste de mise.

En conclusion de la séance, Karen Rochet, première conseillère, a évoqué les exercices de gestion de crise mis en place au sein des établissements diplomatiques français en Suisse, en prenant notamment l’exemple d’EUROPA II. Cette préparation en amont permettra une meilleure réactivité des représentations françaises pour informer et conseiller leurs compatriotes en cas de catastrophe.

De manière générale, ce premier Comité de sécurité a permis aux différents acteurs de la communauté française en Suisse de mieux comprendre les enjeux de la gestion de crise sur le territoire helvétique : ils pourront ainsi relayer toutes les informations pratiques aux Français résidant en Suisse.

Pour en savoir plus sur la gestion de crise en Suisse consultez le site AlertSwiss ou le portail de l’Office fédéral de la protection de la population. Il est également possible de télécharger l’application AlertSwiss sur Android et iOS.

AGENDA

Comité de Soutien

    • AIR FRANCE
    • BCGE
    • BNP Paribas
    • Banque Privée Edmond de Rotschild
    • Banque du Léman
    • Crédit Agricole next bank
    • DPD Suisse
    • Dassault Aviation
    • EVERSHEDS SHUTERLAND
    • Froriep
    • Gerofinance
    • IBC
    • Indosuez
    • Le Richemond
    • Losinger Marazzi
    • MKS
    • Mazars
    • ONET
    • Pop e Poppa
    • Renault
    • SOCIETE GENERALE
    • TGV Lyria
    • Thales
    • Total
    • Transatlantique Private Wealth
    • UBS
    • XPO

Route de Chêne 5
Case Postale 6298
CH -1211 GENEVE 6
T : +41 (0) 22 849 05 70
F : +41 (0) 22 735 01 33
info(at)ccifs.ch 

© 2018 CCI FRANCE SUISSE